Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 17:23

 

 

 

 

La castagnole

 



Il y a quelques jours d'ici je me retrouvais en Mare Nostrum ...
 0903090285


... Ces fonds parmi les plus beaux du monde sont vides de poissons, pas la moindre petite castagnole ! ...

Pourtant s'il est une espèce apte à survivre à toutes les menaces, c'est bien la castagne ... On la voit cohabiter ci-dessous avec des oblades ... Ces dernières n'ont pas une chance d'attraper la moindre miette tant notre castagnole est vive ...


copiehhh-copie-1

Cette miette dissimule-t-elle un hameçon ? ... A l'aide de sa minuscule bouche protractile la castagne déshabille précautionneusement le fer au grand dam du pêcheur qui regarde piteusement son bouchon titiller et jamais s'enfoncer ...


Peut-il espérer, d'un ferrage brutal "voler" son adversaire par le dos ou la queue ? ... Nenni, la bestiole est revêtue d'une cuirasse d'écailles d'airain à rendre Achille jaloux ...


Voyez le phénomène de plus près:



chromis_chromis2.jpg

C'est vrai que la comparaison avec une châtaigne, ou plutôt un marron, est juste ... Toute luisante comme lui ... Les plus grandes ne dépassent pas 10cms et pour ce qui est de les écailler, l'écaillage de la perche est une sinécure ...


Aussi n'en ai-je jamais goûté ...


Mais ce n'est pas faute d'en avoir pris, jamais plus de 2 ou 3 tout au long d'une partie de pêche ... Pour le challenge et parce qu'il n'y avait rien d'autre à espérer ... Le matériel et la technique de la pâte pour pêcher  la petite saupe (voir ci-avant)
sont les seules susceptibles de permettre la capture  ... En tenant compte du fait que la castagne est bagareuse et qu'on ne doit pas être monté trop fin ... Mais allez donc frapper des hameçons de 20 sur du fil de 14 ! ...








Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nasreddine 02/11/2015 20:35

Bonjour,
Vous écrivez:
"... Ces fonds parmi les plus beaux du monde sont vides de poissons, pas la moindre petite castagnole ! …"

En été 1995, avec mes deux enfants alors agés de 8 et 6 ans, nous avons plongés avec masque, tuba et palmes pour leur montrer les fonds marins. Quelle déception!!! Et quelle impression d'angoisse j'ai ressentie tellement la vie avait déserté ces beaux rivages aux milles couleurs et qui grouillait d'espèces végétales et aquatiques. Depuis je n'ai plus jamais re-plonger pour éviter de nouveau cette déception. Je me souviens de ces fonds merveilleux à Saint-Roch, à Bouiseville, à Cap Falcon, à Bou-Sfer ou à Madagh… Quel gâchis!